Je ne suis pas Charlie avec n’importe qui

Je comprends votre émotion face aux évènements tragiques du 7 janvier 2015. Je ressens moi-même cette émotion.

Je comprends votre angoisse à l’idée que l’horreur survenue pourrait être suivie d’autres horreurs. Cela m’effraie aussi.

Je comprends votre envie de protéger les vôtres, de protéger votre vie, de préserver vos valeurs. J’ai les mêmes préoccupations.

Pourtant, je ressens un malaise qui va grandissant, à mesure que le temps passe et que les émotions, d’abord exprimées dans la brutalité de l’instant, font place à de pseudos analyses fabriquées à la va-vite.

Il n’y a pas que les récupérations des marchands du temple qui sont détestables. Les récupérations idéologiques sont bien pires.

peine_de_mort

 

Il y a, par exemple, des gens assez hypocrites pour profiter de l’émotion suscitée par un carnage horrible pour remettre à l’ordre du jour l’idée selon laquelle il faudrait rétablir la peine de mort. Ces personnes savent pertinemment que les héros de ce drame, ceux qui sont morts pour avoir exprimé leurs idées, étaient opposés à la peine de mort qu’ils jugeaient moralement inacceptable. C’est leur faire un affront terrible que de profiter de leur mort tragique pour ainsi les piétiner dans leurs valeurs.

Ces héros-là, que beaucoup célèbrent sans avoir jamais adhéré à leurs valeurs, ou même compris l’usage qu’ils faisaient de leur liberté, n’avaient aucunement envie de voir leur pays replié sur lui-même, ses habitants se craignant entre eux, ses dirigeants redoublant de vigilance.

Et si l’angoisse dont nous sommes victimes ne donnait l’occasion à ceux qui sont à l’abri de nous surveiller davantage sous prétexte de nous protéger ?

Et si la douleur que nous ressentons n’était mise à profit par des manipulateurs qui sauront profiter électoralement d’une division de notre peuple ?

Et si nous avions beaucoup à perdre dans cette tragédie qui se joue malgré nous et qui nous enrôle à notre corps défendant ?

hommage

Ceux-là même qui reçoivent tant d’hommages à l’heure actuelle n’en demandaient pas tant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *